Les masques du mensonge et de l’imposteur

Partagez

Le masque du mensonge

Ce masque est très fréquent lorsqu’il s’est passé des choses inavouables dans la famille, et qu’il est impensable pour certaines personnes que cet évènement, jusque-là tenu secret, soit dévoilé. Elles racontent alors des choses qui sont éloignées de la vérité bien souvent à cause du total inconfort, voir même de la honte qu’elles pourraient ressentir si cette information était diffusée.

Pour simplifier mon explication je vais vous donner un exemple : prenons le cas d’une femme, mariée depuis un certain temps et mère de famille, qui tombe un jour, au hasard d’une rencontre, absolument amoureuse d’une autre femme. Cette relation est si forte qu’elle envisage de quitter son mari en emmenant son enfant pour aller vivre avec cette femme. Son mari, qui sent qu’elle est en train de le quitter, lui fait un autre enfant, en recours ultime pour sauver son couple.

La mère, devant cette situation imprévue, choisi contre son gré de rester avec le père de ses enfants. Mais vous imaginez bien qu’elle ne supporte pas son dernier fils. Tout le temps de la vie in-utéro elle le rejette en lui envoyant des pensées de haine. Puis, après la naissance, elle lui fait bien sentir son mécontentement en utilisant au quotidien envers lui un mode de communication passablement destructeur, humiliant, écrasant.

 

Du côté de l’enfant

Bien évidemment l’enfant ne vit pas bien du tout : il est malheureux, et même dépressif avec des envies suicidaires. En vieillissant il se rend compte qu’il y a quelque chose de faux dans le mode relationnel destructeur de sa mère envers lui. Il lui pose des questions car il ressent qu’un secret de famille peut être à l’origine de cette animosité transmise au quotidien.

Malgré le mal-être de son fils, cette maman continue à lui raconter la même salade : « ton père et moi avons une relation idéale ! Tu te fais des idées ! Tu as trop d’imagination ! Arrête de chercher n’importe quoi !»

Donc la maman porte le masque du mensonge parce que pour elle c’est absolument inenvisageable d’avouer à son enfant et à son mari qu’elle est tombée amoureuse d’une femme : elle n’est pas du tout prête à assumer son homosexualité.

Le masque de l’imposteur chez le fils

Bien évidemment cette identité d’emprunt, qu’à endossé le fils par la force des choses, lui rend très difficile sa vie professionnelle, puisqu’il rejoue sans arrêt les mêmes scénarios d’échec malgré tous les efforts qu’il fait. Et il ne comprend pas pourquoi. Il se sent en permanence être un imposteur, puisqu’il s’est incarné alors que ses parents ne voulaient pas de lui. Il ressent un rejet profond et le sentiment de n’avoir aucune valeur ni aucun droit de réussir quoi que ce soit.

Mais ce n’est pas parce que sa maman ne veut pas lui dire la vérité, ni se remettre en question, que le fils est obligé de souffrir jusqu’à la fin de ses jours.

Alors, même si sa mère ne veut rien changer à leur mode relationnel, lui peut choisir de transformer sa vie. Il peut chercher à comprendre l’origine de ses sentiments à la fois de rejet, d’humiliation et d’échec qui tous ensembles lui pourrissent la vie.

 

Retrouver son authenticité

Lors de l’atelier « Mon identité d’emprunt » il découvrira qu’il est totalement digne de s’aimer, d’être aimé et de réussir. Il verra que cette souffrance profonde qui l’a pénalisé depuis toujours, n’était que l’adaptation au mode relationnel destructeur de sa mère envers lui. Il lui rendra donc ce qui lui appartient, (sans pour autant lui envoyer de la haine). Il pourra commencer à faire le choix de s’aimer et d’entrer dans une dynamique de réussite. Il pourra acquérir une force interne nouvelle qui l’aidera à transformer sa vie.

En faisant le choix d’apprendre à s’aimer, il a complètement les moyens de se créer une vie de qualité, indépendamment de l’inconfort et de l’attitude destructrice de sa mère.

Pour vous renseigner sur l’atelier « Mon identité d’emprunt », rendez-vous sur cette page

 


Partagez